Venir étudier à Montréal (Québec)

Venir étudier à Montréal, que ce soit pour un échange ou pour un cursus au complet, est une expérience qui attire de plus en plus de jeunes français dont je fais partie. Cependant c’est un départ qui nécessite de la préparation et des étapes administratives qui ont tendance à faire peur. C’est pourquoi je vous propose ici une liste de quelques étapes et ressources qui peuvent vous être utiles pour l’anticipation de votre départ. De façon générale, je vous recommande de vous y prendre assez tôt pour les préparatifs – minimum 8 mois avant le départ, et d’être attentifs aux délais.

  1. Appliquer à l’université

La première étape est la recherche de l‘université qui nous intéresse. Si vous venez étudier à Montréal dans le cadre d’un échange partenaire avec votre université en France, cette étape ne devrait pas être très compliquée. Pour ceux qui souhaitent appliquer dans une université montréalaise de façon indépendante (après le bac, pour un master, pour une année), je recommande de consulter minutieusement les sites internet des universités qui existent à Montréal – et elles sont multiples, ainsi que de prendre note des date limites d’application et des modalités d’inscriptions (documents requis, niveau demandé). Celles-ci varient d’une école à l’autre, mais elles se situent généralement entre novembre et avril (pour une rentrée en septembre). Il faut aussi faire attention au niveau scolaire requis pour intégrer des écoles. La plupart du temps, sont examinés les bulletins scolaires, les notes du bac mais certains établissements peuvent demander plus (lettre de recommandation ou de motivation). Attention aussi aux universités anglophones (telles que McGill ou Concordia) qui requièrent un certain score aux tests d’anglais internationaux (TOEFL, IELTS etc). Encore une fois, le mieux est de vérifier directement auprès de l’université elle-même et sur les sites des facultés. Dans la plupart des cas, l’application dans une université se fait en 2 étapes : la demande d’inscription, et les documents complémentaires. La date limite d’inscription, où vous devez fournir vos bulletins et documents officiels se fait généralement en janvier mais vous avez souvent jusqu’à mars/avril pour soumettre les documents complémentaires requis (résultats de test d’anglais typiquement).

  • Faire une demande de visa

Vous avez donc été accepté dans l’université ou école de votre choix, il est maintenant temps de passer à l’immigration. Attention, cette étape peut prendre beaucoup de temps mais elle est cruciale donc je vous conseille de vous y mettre le plus tôt possible une fois que vous avez reçu votre lettre d’acceptation. Trois démarches sont importantes dans cette étape quel que soit le niveau d’étude que vous poursuivez. Tout d’abord, vous devez vérifier les conditions requises pour séjourner au Québec comme étudiant étranger. En fonction de la durée de votre séjour mais aussi de votre école, vous n’aurez pas forcément besoin des mêmes documents. Je conseille de regarder le site d’immigration canadien ainsi que la liste d’exemption du site d’immigration Québec. Généralement, pour un séjour de 6 mois ou moins, vous n’avez pas besoin de permis d’étude.

Pour ceux prévoyant de rester plus de 6 mois, la prochaine étape est de réaliser une demande de sélection temporaire pour étude auprès du gouvernement québécois pour obtenir votre Certificat d’Acceptation au Québec (CAQ). Vous pouvez faire votre demande sur le site d’immigration Québec, soit en ligne directement, soit en envoyant un formulaire imprimé (auquel cas des frais de $116 s’appliqueront). Ce document vous sera indispensable pour faire votre demande de permis d’étude auprès du gouvernement canadien, et le délai pour l’obtenir est assez long (20 jours ouvrables), c’est pourquoi je recommande vivement de soumettre la demande pour ce formulaire au plus vite (une fois la lettre d’acceptation reçue, car elle vous sera nécessaire). Attention aussi dans le cas où vous avez moins de 17 ans au moment de votre départ, référez-vous aux conditions appliquées par le gouvernement pour les mineurs.

Vous avez obtenu votre CAQ avec succès, une lettre vous a été envoyé par la poste, il est maintenant temps de passer à la dernière étape : faire une demande de permis d’étude auprès du gouvernement canadien. Pour cela, vous devez effectuer votre demande auprès du bureau canadien des visas qui couvre votre pays de résidence actuel ou soumettre votre application en ligne sur le site.

Encore une fois, je conseille de vérifier sur le site si vous êtes éligible à un permis d’étude, car certaines d’entre vous en sont peut-être exemptés. Vous trouverez aussi sur le site de nombreuses ressources sur les bourses d’études et des informations sur la vie étudiante au Canada.

Votre permis d’étude arrivera lui aussi par la poste, et vous devez l’avoir avant votre départ pour le Canada, pour pouvoir passer la douane. Aussi, ne le perdez pas, c’est une feuille officielle et les démarches pour le remplacer sont longues et fastidieuses. Petit conseil également, le permis d’étude est associé à votre passeport. C’est pourquoi si vous partez pour plusieurs années je conseille d’essayer de ne pas avoir à remplacer votre passeport (pour cause de péremption) en cours d’études car vous devrez alors remplacer votre permis d’étude, et les délais de renouvellement sont bien plus longs que pour la demande initiale. Malgré votre permis d’étude, vous devez tout de même avoir un Autorisation de Voyage Électronique (AVE) ou un visa de visiteur lorsque vous quittez le pays et revenez au Canada.

3. Assurance maladie

Grâce à de nombreux accords entre la France et le Québec, nous, français, bénéficions de la Régie de l’Assurance Maladie du Québec (RAMQ), qui est une sorte de sécurité sociale. Pour pouvoir obtenir votre carte d’assurance maladie locale, il faut se procurer un formulaire rempli par votre sécurité sociale, puis aller à la Régie de l’assurance maladie à votre arrivée à Montréal (425 Boulevard de Maisonneuve O 3e étage, bureau 301, Montréal, QC H3A 3G5, Canada), formulaire en main. Ils vous feront votre carte maladie et elle sera prête en quelques semaines. Je vous conseille de consulter le site de la régie pour plus d’information et pour consulter les accords entre pays et le type de formulaire dont vous avez besoin. Il peut vous être envoyé par e-mail et vous pouvez après l’imprimer chez vous. Ici aussi, le délai est assez incertain et les démarches administratives peuvent vite prendre du temps donc je vous conseille de commencer en parallèle de vos demandes de visa.

Avec ces informations, vous devriez être paré(e) sur le plan administratif pour votre départ. L’important est de s’y prendre en avance, pour ne pas se retrouver sans visa le jour du départ, et devoir repousser d’un semestre le début des cours. De façon générale, je recommande de consulter autant de ressources que possible sur des sites web tels que Je choisis Montréal ou encore les pages destinées sur les sites des universités. Facebook regorge aussi de pages de discussions avec des étudiants et alumnis dans le même cas (typiquement, Étudiants Français à Montréal).

Si vous avez encore des questions, vous pouvez toujours contacter immigration Québec ou le service international de votre université d’accueil, et ils pourront généralement vous aider.

Laisser un commentaire